Les garanties classiques de l’assurance habitation concernent les catastrophes naturelles, les actes de terrorismes, les émeutes, les attentats, le vol, les dégâts des eaux, l’explosion, l’incendie, les embellissements, les objets de valeurs et le mobilier.

La souscription d'une assurance habitation est obligatoire pour les locataires, ne serait-ce que pour la plus simple des couvertures dite « risques locatifs ».

Par contre, elle est facultative mais conseillée pour les propriétaires occupant ou non leur propriété. Lors de la souscription de la couverture « risques locatifs », les compagnies d’assurance proposent généralement la couverture « recours des voisins et des tiers ».

Normalement, l’assurance d'une copropriété couvre surtout les biens en communs mais aussi certains biens privés. La police d'assurance doit contenir des clauses relatives à la couverture des locataires dans le cas où un accident survient à cause de la vétusté ou du manque d’entretien du lieu d’habitation. Des clauses relatives à la prise en charge des dommages engendrés aux tiers et aux voisins et à la renonciation à recours pour empêcher l’assureur de refuser le dédommagement en cas de sinistre, doivent également figurer dans le contrat.