Trois cas peuvent se présenter en matière d’indemnisation du vol. Si la voiture est retrouvée dans un délai de un mois après le vol, elle sera rendue à son propriétaire, l’assurance ne couvrant alors que les dommages nécessitant une réparation et les frais engagés pour récupérer la voiture. Si le véhicule n’est pas retrouvé au-delà de ce délai, l’assurance procédera à l’indemnisation de son propriétaire.

Par ailleurs, s’il réapparaît après l’octroi des indemnités, son propriétaire aura le choix entre deux options : il peut rendre la somme perçue et récupérer son bien, ou conserver l’indemnité et laisser la voiture à l’assureur. Concernant le vol d’accessoires ou des affaires transportés, les conditions générales doivent être spécifiées dans le contrat d’assurance. Dans ce cas, la procédure est identique à celle d’un vol de véhicule. Notons que quatre catégories d’objets se distinguent généralement en la matière.

Il s’agit notamment des pneus, des objets à l’intérieur de la voiture dont la couverture est limitée et imputée de franchise, de l’autoradio et des autres accessoires facultatifs. Pour ces derniers, il existe rarement de police d’assurance, sauf si ceux-ci sont d’origine constructeur, en plus, la garantie est soumise à certaines conditions.